Hushoffice
HushOffice
MikomaxSmartOffice

L’ergonomie au bureau grâce à une conception du lieu de travail basé sur l’activité

  • Affichés sur: 9 février 2024
  • Par: Équipe Hushoffice

En aménageant un espace de bureau qui respecte les principes de l’ergonomie, vous permettez à vos employés de s’acquitter de leurs tâches avec la plus grande facilité. Un modèle de travail basé sur l’activité facilite cette conception. Il se distingue par le fait qu’il permet de comprendre en détail les tâches quotidiennes d’une équipe et de spécifier des zones distinctes adaptées à chacune d’entre elles.

L’ergonomie au bureau grâce à une conception du lieu de travail basé sur l’activité

Jetons un coup d’œil.

Table des matières

Le lieu de travail basé sur l’activité – tl;dr

  • La philosophie de conception du travail basé sur l’activité (ABW) atteint des sommets en matière d’ergonomie. Elle examine méticuleusement les activités hebdomadaires d’une équipe et crée des zones dédiées à chacune d’entre elles. Ainsi, chaque détail, chaque élément ergonomique, de la configuration de chaque bureau à la qualité de l’air de chaque espace, est délibérément adapté au flux de travail standard d’une équipe.

  • Les quatre zones principales d’un bureau considéré comme ergonomique sont : les espaces de travail indépendants, les mini-salles de réunion et les lieux de réunion d’équipe, les zones de vidéoconférence et les salles de détente pour les moments de repos. Isolées et ergonomiques – avec une ventilation continue, un éclairage réglable et un design acoustique de qualité – les cabines Hushoffice sont une solution spatiale solide à prendre en compte dans la création d’un agencement ABW aussi diversifié.

  • Une configuration de bureau adéquate, un éclairage réglable, une acoustique appropriée et une bonne qualité de l’air intérieur sont les éléments ergonomiques à prendre en compte lors de la délimitation des zones dans le cadre de l’ABW. À la base de tous ces éléments, il y a l’autonomie, ou la mise à disposition de plusieurs zones qui, ensemble, permettent à l’employé de naviguer dans son espace de travail de manière intuitive.

L’ergonomie de bureau constitue un investissement dans l’efficacité des employés.

Une bonne ergonomie ne se limite pas à des chaises et des bureaux confortables. C’est un véritable investissement dans la vitalité de votre équipe. En créant des espaces de travail qui valorisent l’ergonomie, vous permettez à vos employés de travailler plus intelligemment, et non plus durement, avec plus de facilité et de plaisir. La réduction des tensions corporelles se traduit par une plus grande concentration et une diminution des congés maladie. Cela ouvre la voie à une main-d’œuvre motivée qui s’épanouit dans un environnement conçu spécialement pour elle

– explique Mateusz Barczyk, Senior Brand Manager, Hushoffice.

Les employés sont plus enclins à rester dans une entreprise qui donne la priorité à leur bien-être. Bien qu’un investissement initial puisse être nécessaire pour la réalisation des améliorations ergonomiques, les économies à long terme résultant de la réduction de l’absentéisme, de la diminution des coûts de santé et de l’augmentation de la productivité compensent largement les coûts initiaux.

Cabine de réunion bureau HushMeet Hushoffice

Les lieux de travail basés sur l’activité sont la voie à suivre. Conçus en fonction de l’éventail unique des tâches de votre équipe.

Cette approche de l’aménagement du bureau consiste à créer en son sein une variété d’espaces de travail adaptés à diverses tâches. Elle consiste à offrir aux employés un éventail de lieux, allant des zones calmes aux espaces de détente, chacun d’entre eux favorisant des types de travail et d’interaction distincts.

Le travail basé sur l’activité ou ABW, est très efficace pour réaliser une bonne ergonomie car il prend en compte l’assortiment régulier d’activités d’une équipe et compose des zones de manière délibérée qui, jusque dans les moindres détails, comme la qualité de la lumière et la ventilation transversale, sont consacrées et bien adaptées à chaque activité. Une zone de travail parfaitement silencieuse est prévue pour les tâches exigeant une grande concentration. Pour un travail d’équipe coordonné, il y a une zone commune inondée de lumière du jour. Et tout le reste

– explique Mateusz Barczyk, Mateusz Barczyk, Senior Brand Manager Hushoffice.

L’ABW peut stimuler la communication personnelle et interdépartementale au sein d’une équipe, ce qui favorise la productivité et la créativité. Mais si l’on n’aménage pas d’espaces de travail fermés, il en résulte des distractions. C’est pourquoi des solutions spatiales telles que les cabines Hushoffice sont nécessaires pour donner au bureau une bonne dose d’intimité.

Une nouvelle vision du bureau en open-space : un paysage de zones qui s’adapte à des activités variées.

À titre d’inspiration, examinons quatre zones fondamentales d’un bureau considéré comme ergonomique. À des fins d’illustration, nous avons référencé une cabine Hushoffice pour chaque zone afin d’offrir des exemples tangibles d’un bureau ABW efficacement divisé en zones et ergonomique.

Espaces de travail indépendants…

Un espace adéquat pour le travail indépendant comme hushWork se caractérise par un environnement calme et sans encombrement. Le mobilier ergonomique favorise une posture saine et un confort durable. Une lumière naturelle abondante réduit la fatigue visuelle. L’acoustique régulée élimine les interruptions.

Cabine acoustique de travail Hushoffice hushHybrid adaptée aux visioconférences

Des mini-salles de réunion et des lieux de rencontre pour l’équipe…

En voici un exemple : la cabine de réunion hushMeet pour 4 personnes. Beaucoup de places assises. Une table bien proportionnée pour accueillir confortablement tous les participants et faciliter l’interaction. Une technologie audiovisuelle pour des présentations pratiques et des réunions hybrides. Un éclairage modulable et des traitements acoustiques de premier ordre pour étouffer les bruits de fond.

Zones de vidéoconférence…

Le visage du participant est bien éclairé, sans ombres portées. Une toile de fond unie limite les distractions. Les échos et les bruits de fond sont absents. Une caméra à hauteur des yeux favorise une communication très claire. Découvrez la cabine d’appel vidéo hushHybrid, un espace de vidéoconférence modèle.

Des salles de détente pour un moment de repos, une pause dans le chaos du bureau…

Il s’agit d’un espace dédié au calme et au repos. Du mobilier douillet le rend accueillant : des fauteuils et des canapés en peluche sont disposés de manière décontractée. Un éclairage tamisé crée une ambiance douce. Des plantes et des œuvres d’art apportent la tranquillité. Ici, les employés se déconnectent pour se ressourcer. Pensez à la cabine de repos hushMeet.L.

Cabine acoustique de sieste et détente au bureau Hushoffice hushMeet.L

Principes de l’ergonomie moderne des bureaux…

Il sera utile de tenir compte des principes ergonomiques lorsque vous délimiterez les zones ABW dans votre bureau en open-space. Ces principes concernent l’installation même des bureaux ainsi que l’éclairage, l’acoustique et la qualité de l’air de chaque zone. Le principe d’autonomie est à la base de tous ces éléments.

Principe d’ergonomie n° 1 : Configuration adéquate du bureau

Une configuration ergonomique favorise une bonne posture de l’ensemble du corps. Le mobilier est réglable. Les claviers, les écrans et les souris sont correctement placés. L’écran est placé à hauteur des yeux. Le clavier et la souris sont à une hauteur qui permet de plier le coude à 90 degrés lors de la frappe.

La position suivante est la meilleure », dit-on en ergonomie. Pensez à la cabine privée hushWork.sit&stand — son bureau réglable en hauteur apporte du mouvement au travail sédentaire. 

Principe d’ergonomie n° 2 : Éclairage optimal

L’éclairage est plus qu’un catalyseur de performance. Il s’agit de l’ambiance d’un espace. Qu’il soit utilisé pour stimuler le travail d’équipe ou pour isoler les employés, il affecte la pensée et les états émotionnels des personnes. Et en reflétant l’arc solaire, il peut orienter l’horloge circadienne pour améliorer la santé.

La possibilité d’ajustement est l’essence même de l’éclairage ergonomique.

L’éclairage réglable par l’utilisateur donne la priorité aux préférences personnelles. Il permet aux employés de régler le niveau de choix en fonction de leur degré de confort et des exigences de leur tâche. Ce réglage individuel peut également favoriser les rythmes circadiens pour un maximum de bien-être et de vigilance.

Les tâches brillent plus intensément lorsqu’elles sont soumises au bon niveau d’éclairage. Tandis que les étincelles jaillissent sous une douce lueur, les travaux minutieux nécessitent l’éclat d’une lumière plus forte. Mais le rythme devient encore plus personnel – certains préfèrent une pénombre générale quelles que soient les circonstances, tandis que d’autres ont toujours besoin de clarté pour penser correctement. Pour répondre à ce kaléidoscope de préférences, il faut un éclairage réglable selon les besoins de l’utilisateur. Les solutions telles que les cabines Hushoffice répondent à ce besoin, en donnant à l’employé un contrôle précis sur la luminosité de son environnement immédiat

– déclare Mateusz Barczyk, Senior Brand Manager, Hushoffice.

Principe d’ergonomie n° 3 : Une acoustique du lieu de travail appropriée — calme, mais pas trop

Le son affecte la cognition, les émotions et la santé. Il s’agit d’un facteur essentiel. C’est pourquoi la conception ABW nous oblige à définir la qualité sonore de chaque zone aussi minutieusement que nous définissons l’agencement des meubles et autres éléments similaires. Il s’agit d’adapter les ambiances sonores aux tâches à accomplir afin que l’acoustique de chaque zone soutienne les activités qui lui sont propres.

Vous souhaitez transformer votre vaste bureau open-space en un jardin de refuges acoustiques ?

Pour commencer, voici cinq zones acoustiques recommandées, aussi fonctionnelles que faciles à apprécier…

  1. Zones silencieuses Pour le travail concentré, la lecture, l’écriture ou la résolution de problèmes complexes. Bruit de fond minimal et paroles étouffées. Sans distraction, pour se concentrer sur des tâches qui exigent une forte demande cognitive ou une attention soutenue.

  2. Espaces de collaboration Pour les réunions d’équipe, le brainstorming et les projets collaboratifs. Niveaux de parole modérés, faible bruit de fond et discussions interactives. Un espace où la communication ouverte et la libre pensée sont encouragées, jamais étouffées.

  3. Espaces de travail ouverts Pour les tâches de routine, les discussions rapides et les interactions aléatoires. Ici, un niveau sonore faible à modéré et régulier favorise la communication organique sans nuire à la concentration indépendante. Le paysage sonore crée un sentiment d’accessibilité et de spontanéité, permettant aux collaborateurs de travailler ensemble de la manière la plus naturelle possible.

  4. Espaces de réunion privés Pour les réunions importantes, les discussions sensibles et les tâches de concentration. Cette zone comporte peu de bruits de fond, voire aucun, pour maximiser la concentration. Les discussions privées ou confidentielles sont protégées par la conception acoustique professionnelle de l’espace. L’espace offre la confidentialité et un environnement fiable à faible stimulus pour des tâches qui exigent de la concentration. Envisagez la cabine de réunion privée hushMeet.

  5. Cabines téléphoniques Pour les appels téléphoniques et les vidéoconférences. Découvrez la cabine téléphonique de bureau hushPhone. Il s’agit d’espaces à isolation phonique offrant une confidentialité de la parole. Les participants à un appel téléphonique ou à une vidéoconférence peuvent se réfugier dans ces cabines pour avoir la certitude que leur discussion sera sécurisée et protégée. Les cabines téléphoniques absorbent également les bruits de fond indésirables, ce qui favorise une concentration ininterrompue.

Les cabines téléphoniques de bureau hushPhone mobiles. Un environnement d'appel impeccable à portée de main, qui vous permet de décrocher (et d'écouter) dès la quatrième sonnerie, à chaque fois.

Principe d’ergonomie n° 4 : Qualité élevée de l’air intérieur

« Je suis convaincu qu’aucun air extérieur n’est aussi malsain que l’air d’une pièce fermée qui a été souvent respiré et n’a pas été renouvelé », a déclaré Ben Franklin.

En effet, la ventilation fait ou défait l’ergonomie d’un espace de travail. Un moteur fait fonctionner une voiture. Un apport régulier d’air frais stimule l’agitation. Elle apporte un confort physique, prévient l’étouffement et stimule les facultés cognitives.

La cabine de travail hushWork.sit&stand est dotée d'un bureau réglable en hauteur, ce qui permet aux employés de mieux contrôler leur flux de travail.
La cabine de travail hushWork.sit&stand est dotée d’un bureau réglable en hauteur

Les cabines Hushoffice garantissent une ventilation continue, ce qui aide les employés à rester engagés et à réfléchir de manière optimale tout au long de la journée de travail.

Les gens expirent du dioxyde de carbone lorsqu’ils occupent un espace. Grâce à des systèmes de ventilation adéquats, une bonne circulation de l’air permet de disperser et de diluer ce CO2. Sans ventilation, ce CO2 s’accumule et peut atteindre des niveaux dangereux qui nuisent à l’employé de plusieurs façons.

Lorsqu’il s’agit d’air, la fraîcheur est ce qu’il y a de mieux.

Heureusement, la qualité de l’air de votre bureau peut être améliorée grâce à plusieurs mesures relativement simples et infaillibles.

Faites le ménage.

Mettez en œuvre un protocole de nettoyage cohérent pour éliminer la poussière, la saleté et les polluants des surfaces et des sols. Débarrassez-vous rapidement des déchets pour éviter les odeurs et les infestations de parasites.

Laissez l’air circuler.

Ouvrez les fenêtres pour faire entrer l’air frais. Évitez le surpeuplement et optimisez l’agencement pour une ventilation transversale optimale. Assurez-vous que les meubles et les équipements ne bloquent pas les bouches d’aération ou les fenêtres et n’entravent pas la circulation de l’air.

Purifiez.

Envisagez d’utiliser des purificateurs d’air équipés de filtres HEPA pour éliminer les particules et les polluants de l’air. Ajoutez des plantes d’intérieur connues pour leurs qualités de purification de l’air, telles que les la langue de belle-mère, les fleurs de lune et les Chlorophytons chevelus.

Réduisez le niveau des toxines.

Limitez l’utilisation de produits de nettoyage agressifs et optez pour des solutions écologiques afin de réduire les émissions de composés organiques volatils (COV). Encouragez les employés à renoncer à l’utilisation de produits de soins personnels fortement parfumés.

Luttez contre la poussière et l’humidité.

Entretenez bien les systèmes de CVC pour éviter l’accumulation de poussière et de moisissures dans les conduits. Nettoyez ou remplacez souvent les filtres. Maintenez le taux d’humidité intérieure entre 30 % et 50 % pour éviter la croissance des moisissures et la prolifération des allergènes.

Principe d’ergonomie n° 5 : Autonomie

L’autonomie est un aspect essentiel d’une bonne ergonomie de bureau. Les occupants doivent pouvoir interagir de manière fluide avec un espace et l’adapter à leurs propres besoins afin d’y trouver une certaine harmonie. Ils doivent être en mesure d’utiliser l’espace de manière intuitive, de se l’approprier et d’en jouir, afin de s’y épanouir.

Cabines téléphoniques acoustiques. Cabines d’appels téléphoniques. Cabines d’appel privées. Elles portent de nombreux noms mais offrent le même avantage : un espace d’appel suprême.

L’autonomie présente un retour sur investissement élevé.

Des études montrent que l’autonomie améliore considérablement la productivité. Ainsi, l’autonomie au travail est liée à une plus grande satisfaction et à une diminution des conflits entre le travail et la famille, des intentions de rotation et du stress. En outre, les employés qui bénéficient d’une autonomie déclarent moins de frustration, d’anxiété et de visites chez le médecin.

Comment augmenter le niveau d’autonomie au bureau ? Laissez aux employés le choix de leur lieu de travail au sein de l’entreprise.

Pour ce faire, le bureau peut être aménagé selon l’approche ABW que nous avons suggérée – en concevant en détail les activités quotidiennes de votre équipe. Cela permet de créer un espace diversifié avec de nombreuses zones qui, ensemble, permettent aux gens de naviguer dans le bureau de la manière la plus naturelle.

Avez-vous des questions sur les cabines Hushoffice ? Laissez-nous un message.

Les lieu de travail basé sur l’activité (ABW) – en sommaire

  • La notion du travail basé sur l’activité (ABW) permet de bénéficier d’une ergonomie supérieure à la moyenne. Elle examine méticuleusement les activités hebdomadaires d’une équipe et crée des zones dédiées à chacune d’entre elles. Ainsi, chaque détail, chaque élément ergonomique, de la configuration de chaque bureau à la qualité de l’air de chaque espace, est délibérément adapté au flux de travail standard d’une équipe.

  • Les quatre zones principales d’un bureau considéré comme ergonomique sont : les espaces de travail indépendants, les mini-salles de réunion et les lieux de réunion d’équipe, les zones de vidéoconférence et les salles de détente pour les moments de repos. Isolées et ergonomiques – avec une ventilation continue, un éclairage réglable et un design acoustique de qualité – les cabines Hushoffice sont une solution spatiale solide à prendre en compte dans la création d’un agencement ABW aussi diversifié.

  • Une configuration de bureau adéquate, un éclairage réglable, une acoustique appropriée et une bonne qualité de l’air intérieur sont les éléments ergonomiques à prendre en compte lors de la délimitation des zones dans le cadre de l’ABW. À la base de tous ces éléments, il y a l’autonomie, ou la mise à disposition de plusieurs zones qui, ensemble, permettent à l’employé de naviguer dans son espace de travail de manière intuitive.

Les lieu de travail basé sur l’activité – questions fréquentes

Comment puis-je améliorer l’ergonomie de mon bureau ?

Pour rendre le bureau plus efficace, utilisez le cadre de travail basé sur l’activité pour la conception : spécifiez des zones séparées à l’intérieur de l’espace de bureau qui accueillent des activités spécifiques que votre équipe effectue régulièrement. Afin d’optimiser l’ergonomie, tenez compte des principes ergonomiques fondamentaux lorsque vous établissez les détails de chaque zone : configuration du bureau, éclairage, qualité de l’air, acoustique et autonomie.

Que puis-je faire pour améliorer immédiatement la qualité de l’air dans mon bureau ?

Mettez en application un programme de nettoyage cohérent, en jetant fréquemment les ordures pour éviter les odeurs et les infestations de parasites. Ouvrez les fenêtres et optimisez l’agencement pour une ventilation transversale. Utilisez des filtres à air et des plantes d’intérieur pour purifier l’air. Remplacez les produits de nettoyage agressifs par des alternatives écologiques et demandez aux employés d’éviter les produits de soins personnels fortement parfumés. Entretenez régulièrement les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation et maintenez le taux d’humidité à l’intérieur des locaux entre 30 % et 50 %.

Pourquoi l’autonomie sur le lieu de travail est-elle importante ?

Des études montrent que l’autonomie améliore considérablement la productivité. Elle est donc liée à une plus grande satisfaction, à une diminution des tensions entre le travail et la famille, à une baisse des intentions de départ et à une diminution du stress.

Retournez
Article précédent Prochain article