Hushoffice
HushOffice
MikomaxSmartOffice

Réduire le stress numérique dans un monde de travail hybride

  • Affichés sur: 31 janvier 2024
  • Par: Équipe Hushoffice

L'évolution des technologies, la surcharge d'informations et la nécessité d'une communication en ligne permanente peuvent être synonymes de stress important pour vos employés. Sans mesures intelligentes, il n'y a pas de soulagement à la connectivité pressante. Les cabines de bureau acoustiques offrent l'environnement sans bruit et le refuge mental nécessaires.

Réduire le stress numérique dans un monde de travail hybride

Table des matières

Le stress numérique dans un monde de travail hybride – tl;dr

  • Le stress numérique est, en quelques mots, l’angoisse liée à l’utilisation et à l’abus de la technologie. Il est plus prononcé dans les contextes de travail à distance, où les employés passent plus de temps avec des écrans qu’avec des personnes. Les formes spécifiques de stress numérique comprennent la surcharge technologique (également appelée technostress), la techno-insécurité et la techno-invasion.

  • Pour réduire le stress numérique, les employés doivent devenir plus attentifs à la problématique du numérique. Pour les aider, encouragez vos employés à participer à des réunions sans technologie, donnez la priorité à une véritable désintoxication numérique pendant les vacances et les week-ends, et fixez une heure d’arrêt non négociable pour chaque soirée. Il peut également être utile de définir des règles strictes le week-end en ce qui concerne la vérification des courriels et de désactiver les notifications inutiles.

  • Les cabines Hushoffice sont des solutions exceptionnelles au problème du stress numérique. Elles servent de refuge contre les bruits imprévisibles, les activités visuelles et la surcharge sensorielle générale qui accélèrent le stress et entravent la productivité dans les bureaux ouverts.

Travail à distance et stress numérique : les nouveaux défis du XXIe siècle

Le stress numérique est un type d’angoisse lié à l’utilisation de la technologie. C’est un phénomène courant dans le paysage actuel, où les employés passent plus de temps avec des écrans qu’avec des personnes. Le temps excessif passé devant un écran entraîne une fatigue oculaire, des maux de tête et d’autres désagréments physiques. Pire encore, ce phénomène isole socialement.

Le travail à distance implique un volume important d’informations numériques : courriels, messages, documents, réunions vidéo, etc.

La gestion et le traitement de cette surcharge d’informations peuvent être accablants. Elle peut entraîner une fatigue cognitive. En particulier dans les cas où l’employé ne peut pas rencontrer régulièrement ses supérieurs ou ses collègues pour prendre du recul.

Qu’est-ce que le stress numérique ? Quelles en sont les conséquences ?

Le stress numérique, également connu sous le nom de technostress ou induit par la technologie, est l’effet psychologique et physique négatif d’une utilisation excessive de la technologie et des plateformes en ligne. Il s’agit d’une expérience moderne qui a émergé avec l’essor des appareils et de la connectivité constante, exacerbée par l’adoption récente du travail à distance dans le monde entier.

Les effets psychologiques peuvent inclure l’anxiété, la surcharge mentale et la dépendance aux écrans.

Les effets physiques peuvent inclure le syndrome de la vision par ordinateur, la perturbation du sommeil et les lésions dues au stress répétitif comme le syndrome du stress post-traumatique. Dans l’ensemble, le stress numérique chronique peut conduire à un épuisement professionnel grave, nuisant aux performances et au sentiment de bien-être de l’employé.

La première étape consiste à comprendre les causes du stress numérique chez les travailleurs à distance.

La surcharge technologique, la techno-insécurité et la techno-invasion sont autant de sous-ensembles de cette problématique. Sans cabines de travail silencieuses et autonomes elles que la hushTwin, le personnel travaillant dans des espaces ouverts peuvent se sentir inondés par les clics de clavier, les sonneries de téléphone portable et l’énergie mentale de tous les autres.

Les cabines d'isolement pour le bureau comme hushTwin

Surcharge technologique ou technostress…

Selon Wikipédia, « les personnes souffrent de technostress lorsqu’elles ne peuvent pas s’adapter ou faire face aux technologies de l’information d’une manière saine ». L’obligation d’être connecté et de partager des mises à jour 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 se traduit par un sentiment d’obligation de réponse immédiate aux demandes de travail et de s’habituer à effectuer plusieurs tâches à la fois.

La connectivité permanente donne le sentiment d’être toujours joignable et peut conduire à l’anxiété.

Les réunions vidéo, une caractéristique essentielle du travail à distance, sont tristement célèbres pour conduire à la « fatigue de zoom » ou à l’épuisement numérique. Un exemple parmi tant d’autres : les appels vidéo consécutifs peuvent être épuisants mentalement, car il faut rester concentré sur un écran pendant de longues périodes.

Le technostress est un phénomène scientifiquement prouvé.

Sans surprise, les employés qui n’ont pas le contrôle de leurs horaires de travail ou qui ne sont pas habitués au travail à distance souffrent d’une plus grande techno-fatigue. Malheureusement, cette cohorte présente une série d’effets négatifs sur la santé au travail, y compris des niveaux de productivité réduits.

Techno-insécurité…

Lorsque les employés craignent de perdre leur emploi au profit d’autres personnes plus à l’aise avec les nouvelles technologies, ils souffrent d’insécurité technologique. Il est prouvé que ce phénomène accroît le désengagement moral, entraînant la perte des normes éthiques. Cela a des conséquences sur le travail, car une morale commune et partagée est essentielle pour créer un climat de confiance et de respect.

Techno-invasion : mauvais équilibre entre vie professionnelle et vie privée…

Il s’agit du sentiment d’être « toujours exposé » en ligne en raison de la possibilité de s’y rendre n’importe où et à n’importe quel moment. Dans ce cas-ci, la journée de travail, pour certains, n’a pas de fin. En cas de surcharge, les cabines privées pour une personne, comme la hushHybrid, permettent aux gens de s’isoler momentanément de tout le bruit, au sens propre comme au sens figuré.

Cabine d'appel vidéo insonorisée hushHybrid Hushoffice
Cabine d’appel vidéo hushHybrid

Les limites sont essentielles dans un contexte de travail à distance.

La techno-invasion donne aux gens le sentiment que leur espace est souvent violé. Sans en être conscient, la frontière entre le travail et la vie privée s’estompe dans un contexte de travail à distance. Cette situation est particulièrement stressante pour ceux ou celles qui ont l’impression d’être toujours « sur le qui-vive » et de ne jamais avoir de véritable pause.

La communication en ligne est-elle une commodité ou un problème ?

La technologie est une épée à double tranchant qui, selon comment elle est utilisée, est source d’opportunités ou d’anxiété. D’une part, elle offre une commodité impressionnante en permettant aux gens de se connecter, de collaborer et d’accéder à l’information malgré la distance. Elle permet le travail à distance, favorise les partenariats mondiaux et facilite l’accès à une mine de connaissances. Cependant, le stress numérique, la surcharge d’informations et les effets négatifs sur la santé mentale et physique sont considérables

– déclare Mateusz Barczyk, Senior Brand Manager, Hushoffice.

Pourtant, utilisée avec discernement, la communication en ligne reste un outil formidable.Trouver un équilibre, utiliser la technologie à bon escient et fixer des limites peut aider les employés à relever les défis et, ainsi, à libérer tout le potentiel du travail numérique.

Il est impératif de limiter la surstimulation du personnel.

Il est essentiel que les employés et les employeurs établissent des limites claires, encouragent les pauses et favorisent des habitudes de travail saines. Prendre conscience des avantages du travail à distance en instituant des mesures fiables pour lutter contre le stress numérique est le moyen de préserver le bien-être d’une équipe hybride.

Cabines acoustiques – l’environnement de travail idéal sans bruit

Les cabines sont des solutions spéciales au problème du stress numérique. Elles offrent un sanctuaire contre le bruit, les distractions visuelles et la surcharge sensorielle qui aggravent le stress et entravent la productivité dans le bureau ouvert. Pensez à la hushMeet.L pour les grandes réunions d’équipe, par exemple.

HushMeet.L est adapté au changement. Une cabine de réunion modulaire qui peut être agrandie ou réduite, grâce à des modules et permettant d’accueillir entre 4 et 6 personnes. Souhaitez-vous également rendre votre lieu de travail plus accessible ? Optez pour la version conforme aux normes ADA de ce pod : hushAccess.L
HushMeet.L est une cabine de réunion modulaire

La vie privée et le silence sur le lieu de travail sont impératifs

Les cabines privées et silencieuses telles que la hushMeet permettent des discussions confidentielles, le traitement d’informations sensibles et le travail indépendant sans l’inconfort d’être constamment observé ou écouté. De plus, un espace comme la hushMeet est un lieu de retraite pour des pauses rapides ou des moments de méditation.

Le module de réunion de bureau hushMeet pour 4 personnes est un espace de réunion serein où même les plus introvertis peuvent briller.
Le module de réunion de bureau hushMeet

Dans le contexte plus large du lieu de travail moderne, les environnements privés et calmes tels que les cabines contribuent à réduire la surstimulation, à améliorer le bien-être et, en fin de compte, à créer une expérience de travail plus équilibrée et plus productive dans l’ensemble

– déclare Mateusz Barczyk, Senior Brand Manager, Hushoffice.

Les cabines acoustiques favorisent la concentration en réduisant les interférences typiques des espaces ouverts

Il s’agit d’environnements finement conçus, avec des matériaux absorbant le son en couches superposées pour réduire les distractions sonores. Elles offrent également une intimité visuelle réconfortante en bloquant les activités visuelles. À l’intérieur, on peut se concentrer sans avoir l’impression d’être observé.

Module de puissance. Éclairage réglable. Ventilation réglable. Ses caractéristiques font de hushHybrid un pod de bureau ouvert incontournable.

Les cabines permettent au personnel de mieux contrôler sa bande passante (grâce au contrôle de leur espace).

L’éclairage réglable dans les cabines telles que la hushPhone vous permet d’ajuster l’éclairage de votre espace immédiat à la tâche du moment. Cela permet de réduire la fatigue oculaire tout en augmentant les performances, en adaptant l’éclairage ambiant à a tâche en cours.

Cabines téléphoniques acoustiques. Cabines d’appels téléphoniques. Cabines d’appel privées. Elles portent de nombreux noms mais offrent le même avantage : un espace d’appel suprême.

Les cabines acoustiques peuvent-elles réduire le stress numérique ?

Bien sûr. Elles sont l’environnement isolé et insonorisé qui protège de la cacophonie d’un bureau en pleine effervescence. Les facteurs de stress auditifs sont réduits au minimum. L’anxiété associée au bruit de fond constant est éliminée.

L’isolement dans une cabine favorise la concentration.

Les cabines de bureau favorisent une meilleure concentration et une réflexion plus claire. Dans une cabine, les gens travaillent plus facilement grâce au calme qu’elle leur apporte. La charge mentale imposée par les distractions numériques telles que les distractions des appareils environnants est réduite à néant.

Le confort avant tout dans une cabine acoustique de bureau.

Les cabines telles que la hushMeet intègrent un mobilier ergonomique, un éclairage optimal et un contrôle de la ventilation, offrant à l’employé un espace de travail confortable et personnalisé. L’indépendance du travail en cabine donne un sentiment de souveraineté et garantit l’intimité. Ainsi, les pressions sociales présentent dans les espaces de bureau ouverts et le sentiment d’être constamment observé s’estompent

– explique Mateusz Barczyk, Senior Brand Manager, Hushoffice.
Cabine de réunion acoustique HushMeet Hushoffice
Cabine de réunion acoustique HushMeet

Le bien-être numérique porte sur la conscience du fait que la technologie est au service des personnes.

Parvenir à une harmonie entre les humains et leurs dispositifs est une tâche délicate. Cela exige des efforts constants en matière de conception, de gestion et de responsabilité personnelle. Mais lorsque l’harmonie règne, il en résulte un environnement de travail plus productif et plus satisfaisant.

Nous pensons que les cabines font partie de l’équation grâce à l’intimité, le calme et la paix qu’elles procurent. Découvrez ici la gamme de cabines de travail et de réunion acoustiques Hushoffice.

Le stress numérique – tl;dr

  • Le stress numérique est, en quelques mots, l’angoisse liée à l’utilisation et à l’abus de la technologie. Il est plus prononcé dans les contextes de travail à distance, où les employés passent plus de temps avec des écrans qu’avec des personnes. Les formes spécifiques de stress numérique comprennent la surcharge technologique (également appelée technostress), la techno-insécurité et la techno-invasion.

  • Pour réduire le stress numérique, les employés doivent devenir plus attentifs à la problématique du numérique. Pour les aider, encouragez vos employés à participer à des réunions sans technologie, donnez la priorité à une véritable désintoxication numérique pendant les vacances et les week-ends, et fixez une heure d’arrêt non négociable pour chaque soirée. Il peut également être utile de définir des règles strictes le week-end en ce qui concerne la vérification des courriels et de désactiver les notifications inutiles.

  • Les cabines Hushoffice sont des solutions exceptionnelles au problème du stress numérique. Elles servent de refuge contre les bruits imprévisibles, les activités visuelles et la surcharge sensorielle générale qui accélèrent le stress et entravent la productivité dans les bureaux ouverts.

Le stress numérique – questions fréquentes

Quel exemple de technostress ?

La « fatigue zoom » est un type courant de technostress ou l’impact négatif de la technologie sur le bien-être mental et physique d’un individu. Elle décrit des cas dans lesquels la personne souffre d’épuisement mental et d’isolement relatif en raison d’un volume élevé d’appels vidéo.

Qu’est-ce que la techno-invasion ?

La techno-invasion décrit des situations où la technologie, comme les notifications constantes, la surveillance ou l’utilisation excessive d’outils numériques, empiète sur l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée des employés, provoquant du stress et nuisant à leurs performances.

Qu’est-ce que la techno-insécurité ?

La techno-insécurité décrit le malaise, la vulnérabilité ou le manque de confiance que quelqu’un peut ressentir lorsqu’il craint de perdre son emploi au profit de quelqu’un d’autre qui maîtrise mieux les dernières technologies.

Retournez
Article précédent Prochain article