Hushoffice

Blog

Comment pouvons-nous donner le CHOIX à nos employés dans un espace de travail ouvert ?

Demande pour des cabines dédiées au travail dans un open space -- pour amortir le bruit et rétablir l’autonomie. « L’autonomie renforce l'émancipation. Nous travaillons dur pour maintenir l'équilibre entre la collaboration, la coopération et l'indépendance. » - Bobby Kotick, entrepreneur

Le besoin d’autonomie, ou de contrôle de notre style de travail et de vie, est essentiel. Sans autonomie, nous nous sentons stressés et ne pouvons pas nous épanouir.

Ceci est particulièrement valable dans notre environnement de travail.

Et les bureaux en open space l’ont parfaitement compris.

L’espace de travail ouvert et l’autonomie (ou le manque d’autonomie)

L’open space prive le travailleur de son autonomie sur plusieurs niveaux.

Avec tous les murs insonorisants, cloisons et séparateurs éliminés, les bruits de bureau deviennent une force antagoniste qui empêchent les employés de se concentrer. Et bien que le bruit soit une externalité caractéristique des bureaux en espace ouvert, il ne faut pas négliger les autres conditions environnementales telles que la ventilation, la musique et l’éclairage. Tous ces facteurs influencent l’état do notre bien-être. Par ailleurs, ils échappent tous au contrôle des employés travaillant dans un open space.

Sans ces séparateurs insonorisants qui garantissent une certaine intimité, les employés se sentent tous continuellement surveillés et microgérés (même s’ils ne le sont pas). Cette expérience collective indique clairement un « manque d’autonomie dans l’espace » puisque l’autonomie est l’inverse de la microgestion. Les employés ont besoin d’espaces privés pour effectuer leur travail. Ils ont également besoin de sentir qu’on leur fait confiance, sentiment qui accompagne la disponibilité d’un espace privé. Ils ont besoin d’autonomie.

Un open space de base n’offre pas d’espaces de travail privés. Sans possibilité de choisir parmi différents aménagements des espaces de travail (comme les cabines de travail) les employés sont attachés à un bureau toute la journée, jour après jour. Ici, les problèmes psychologiques dus au manque d’espace pour travailler sont encore accentués par cette terrible privation qu’implique l’ergonomie du bureau : être privé de la liberté de bouger.

De quoi s’agit-t-il ? Si nous n’avons aucun contrôle sur les conditions de notre environnement de travail, nous nous sentons oppressés.

Les statistiques : l’autonomie nous permet de mieux travailler

« Les employés les plus satisfaits aiment le choix et le contrôle que leur offre leur cadre de travail et ils sont capables de travailler plus effectivement aussi bien en groupe que de façon individuelle », rapport Engagement and the Global Workplace de Steelcase.

Les employés qui ont la possibilité de contrôler leur travail, sous différents aspects, sont plus susceptibles de trouver leur rythme personnel dans le cadre de leurs missions et l’espace de bureau. Cette approche les aide à donner le meilleur d’eux-mêmes et à s’épanouir.

L’espace de travail ouvert a donc détruit le sentiment d’autonomie de nos employés… Que pouvons-nous faire maintenant ?

Selon l’enquête sur les milieux de travail menée par Gensler en 2019, les espaces de travail généralement ouverts mais qui possèdent quelques espaces privés sont les mieux adaptés en ce qui concerne la performance des employés. De plus, ces derniers déclarent aimer travailler dans leur espace de travail en raison des différentes options d’espaces privés (cabines acoustiques, zones de collaboration, cafétérias…).

Ces informations sont incroyablement encourageantes pour ceux d’entre nous qui ont investi dans « ouvert » et sont maintenant déçus des résultats. C’est parce qu’elles suggèrent que l’idée d’un open space n’est pas complètement mauvaise ; cette conception d’un espace de travail « ouvert » doit être tout simplement équilibrée avec un espace « fermé ».

Donner aux employés le CHOIX de leur mode de travail

« Aujourd’hui, l’environnement de travail constitue un écosystème et les meilleures expériences liées au lieu de travail sont bâties sur la diversité, le choix et l’autonomie. Assurer une expérience formidable au bureau optimise également les bénéfices directs du rendement de l’entreprise. Un bon cadre de travail excellent stimule les employés ; et des employés plus motivés sont la clé de la productivité de l’entreprise et de sa rentabilité. » – 2019 U.S. Workplace Survey mené par Gensler

Quelle est la valeur de ce choix, à vrai dire ? Selon l’enquête de Gensler, 79 % des employés qui peuvent choisir entre différents aménagements de leur cadre de travail déclarent être très satisfaits de leur expérience au travail. Variété… Choix… Autonomie… La ligne directrice de l’aménagement du bureau est sûre et précise.

Qu’est-ce qui manque encore ? Des cabines de travail qui offrent des espaces de travail spécialement conçus et qui donnent aux employés la possibilité de contrôler l’intégralité des conditions de leur environnement de travail.

Les cabines de travail offrent aux employés le choix de leur mode de travail sur deux niveaux distincts

« Le choix du cadre de travail n’est qu’un élément d’une culture de l’autonomie plus large. Avec le soutien de la politique organisationnelle, l’ali