Hushoffice

Le bureau permet de séparer le « travail » et la « vie privée ». Sans lui, beaucoup d’entre nous ont eu du mal à déconnecter de leur travail en 2020. Il faut tenir compte des environnements de bureau à domicile qui étaient loin d’être idéaux. Travailler sur la table de la cuisine avec des conditions ergonomiques fait maison. Les distractions des membres de la famille, des colocataires et des animaux de compagnie. L’isolement lié au fait de ne pas voir ses collègues en face-à-face. La conséquence a été une augmentation du burn out.

C’est pourquoi beaucoup sont ravis de retourner au bureau, même si ce n’est qu’à temps partiel. En entrant et en sortant du bureau, on entre et on sort chaque jour du « mode travail », et un bureau bien conçu favorise des habitudes de travail saines. Le retour est prometteur ! Mais il y a de plus en plus de preuves qui confirment que le bureau ouvert peut contribuer au burn out. La bonne nouvelle, c’est que quelques améliorations simples aident à résoudre cet épuisement.

Meilleure nouvelle encore : en effectuant les changements appropriés, une équipe peut exploiter tout le potentiel du bureau ouvert et en faire un lieu où les personnes peuvent s’épanouir.

Points importants à prendre en compte

  • Un plan d’étage ouvert peut contribuer au burn out. Le bruit, le manque d’intimité et la diminution du sentiment d’autonomie sont autant de facteurs de stress qui exacerbent l’épuisement professionnel.

  • Le burn out touche 77 % des employés. Rien qu’aux États-Unis, il représente 125 à 190 milliards de dollars de dépenses de santé par an. Ses principales caractéristiques sont l’épuisement, l’isolement par rapport à son travail, le cynisme à l’égard de son travail et la baisse de la productivité. Les recherches montrent que les employés épuisés sont moins productifs parce qu’ils ne sont pas impliqués émotionnellement.

  • Les employés sont trois fois plus susceptibles de faire un burn out aujourd’hui qu’avant la pandémie. Cette statistique met en lumière l’un des rôles du bureau hybride : séparer le « travail » et la « vie privée ». Un bureau hybride fonctionnel est un répit pour ceux qui ont du mal avec des installations de bureau à domicile distrayantes.

  • Comment lutter contre le burn out dans votre bureau ouvert ? Sensibilisez les individus à la gravité du problème, investissez dans des espaces privés tels que des pods de bureaux silencieux, créez des zones de travail en extérieur, encouragez les congés personnels et exigez des congés payés.

  • Les pods silencieux pour les bureaux sont des investissements judicieux pour toute organisation ayant des problèmes de burn out. Les pods éliminent le bruit, l’un des principaux facteurs de stress des bureaux ouverts. Ils donnent également de l’intimité et un sentiment d’autonomie dans son espace. Une équipe qui maîtrise mieux son débit mental est plus productive et plus saine.

Le burn out est un « phénomène professionnel » diagnostiquable qui touche 77 % des employés. Rien qu’aux États-Unis, il représente 125 à 190 milliards de dollars de dépenses de santé par an. Les entreprises signalent une augmentation de la fluctuation des équipes à cause du burn out des employés.

Le burn out est un risque de la vie moderne. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a reconnu le burn out comme un « phénomène lié au travail » dans sa classification internationale des maladies, le qualifiant de syndrome « résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été géré avec succès ». Selon l’OMS, l’épuisement professionnel se caractérise par les principales caractéristiques suivantes : manque d’énergie, épuisement, retrait vis-à-vis du travail, cynisme lié au travail et perte d’efficacité professionnelle.