Hushoffice

La plupart des gens sont enthousiastes à l’idée de retourner au bureau et de mieux séparer le « travail » de leur « vie privée. » Mais les plans d’étages ouverts peuvent contribuer au burn out. Notre recent post sur notre blog a effleuré la surface de ce problème (Lire : Le bureau en open space engendre-t-il le burn out ?). Creusons un peu plus pour trouver des solutions plus pratiques.

Points importants à prendre en compte

  • Un bureau bruyant et où il y a beaucoup d’activité peut provoquer le burn out. Cela peut avoir un impact négatif sur le sentiment d’autonomie d’un employé et provoquer de l’anxiété. Les open spaces peuvent engendrer de l’épuisement plus rapidement pour les personnes introverties (50 % des travailleurs). Indépendamment de l’introversion et de l’extraversion, le bruit au bureau est lié à une baisse de productivité et au stress, ce qui conduit au burn out.

  • Un open space peut également être épuisant pour une équipe car il implique des informations sans rapport avec l’objectif à atteindre. Cela peut avoir pour conséquence que les employés ne contrôlent plus leur débit mental. Trop d’informations fatigue l’esprit et diminue la prise de décisions.

  • 5 moyens de lutter contre le burn out dans un bureau ouvert ? Soyez proactif Communiquez sur ce sujet. Encouragez les employés en difficulté à faire des micro-pauses régulières dans des espaces calmes ; Divisez le bureau en zones Les cloisons et les pods de bureaux offrent intimité et confort, en éliminant le bruit tout en conservant la flexibilité de l’agencement ; Masquage sonore Réduisez l’intelligibilité de la parole en arrière-plan ; Investissez dans des pods de travail comme hushPhone qui offrent intimité et calme à la fois à l’utilisateur du pod mais aussi à l’ensemble de l’équipe ; Ajoutez du « Fuzz », un flou acoustique si le bureau résonne. Les matériaux d’insonorisation, d’amortissement et d’absorption des sons suffisent.

  • Pourquoi les pods de travail fonctionnent-ils ? Avantage acoustique à multiples facettes. Intimité. Calme visuel. Un sentiment d’autonomie sur son espace, le Saint-Graal de l’aménagement des bureaux hybrides.

Un bureau bruyant et où il y a beaucoup d’activité peut provoquer le burn out

Un bureau ouvert est plein de distractions sensorielles. En l’absence de solutions acoustiques telles que des panneaux et des mousses insonorisantes, il en résulte une surcharge sensorielle, qui mène rapidement à l’épuisement. En effet, le bruit et l’activité nuisent à la concentration et ont un impact négatif sur le sentiment d’autonomie de l’employé. Cela provoque une anxiété inutile au travail.

Le burn out peut sembler abstrait ou cérébral, mais il affecte physiquement le cerveau et peut l’impacter de manière permanente. Il est donc important d’adapter et de réaménager nos open spaces pour favoriser la concentration. Tenez compte des facteurs environnementaux tels que le son et la vue, qui ont un impact immédiat et profond sur les individus

– souligne Mateusz Barczyk, Senior Brand Manager, Hushoffice.

En l’absence d’environnements privés tels que des salles de conférence, des cabines téléphoniques insonorisées ou des pods utilisés pour les réunions, le bureau « bombarde » les employés avec un chaos relatif, ce qui leur donne le sentiment d’être impuissants dans leur environnement. Dans ce contexte, il est nécessaire de concevoir un sanctuaire de concentration dans un monde hybride. Les employés travaillant en partie à distance, dont le bureau à domicile ne dispose pas d’aménagements au top, ont vraiment besoin de ce sanctuaire.

Les cabines de bureau Hushoffice
L’énergie d’un employé se transforme-t-elle en épuisement ? Les cabines de bureau peuvent aider les personnes épuisées. En effet, leur refuge, où silence et contrôle rè